“Nacre” célèbre l’automne avant de passer au numérique