Occitanie-Est : la situation professionnelle des journalistes s’améliore !

  La vie des médias

La situation des journalistes professionnels s’améliore en région.

Dans un contexte d’emploi difficile sur le plan national, les statistiques de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) montre une situation régionale (en ex-LR) plus engageante que dans le reste de la France.

Ainsi, en Occitanie, si le nombre de journalistes s’affiche en baisse, c’est d’abord à cause d’une baisse relevée à l’ouest de la région en ex-Midi Pyrénées (787 VS 819) car à l’est de la région (ex-Languedoc), on note une stabilité avec 751 journalistes actifs dont 159 pigistes ou CDD et 41 demandeurs d’emploi. L’année précédente, le nombre de journalistes titulaires de la carte était identique en ex-LR avec toutefois moins de pigistes (147) et davantage de chômeurs (56).

Autrement dit : la situation d’emploi des journalistes s’améliore, au moins à l’est de la région… à contre courant du mouvement national !

Evidemment, ces statistiques ne donnent qu’un aperçu global et ne disent rien des conditions d’emploi des journalistes. Sur le plan social, selon la sensibilité de chacun, l’augmentation du nombre de pigistes et CDD peut être vu comme une précarisation de ces conditions d’emploi.

Cependant, il convient de relever que la situation des 5 départements (Gard, Hérault, Aude, Lozère, P.O.) n’est pas calquée sur le reste de la France où les journalistes sont moins nombreux en 2019 par rapport à 2018.

Au niveau national, on compte ainsi 34 571 journalistes actifs (48% de femmes) en 2019 contre 34 890 (47% de femmes) en 2018 sur le plan national.

Sur le plan national toujours, 7 884 sont rémunérés à la pige ou en CDD contre 7 883 l’année précédente. 24 982 sont mensualisés, c’est à dire salariés permanent de leur titre.

1 249 journalistes sont au chômage contre 1 348 l’année précédente, ce qui peut laisser penser, au vue du nombre total de cartes délivrées, que les journalistes chômeurs (qui conservent leur carte pendant deux ans) n’ont pas trouvé de travail dans la presse ou ont changé de métier.

A noter que le nombre de photographes titulaires de la Carte de presse professionnelle chute drastiquement en an. 623 (dont 216 pigistes, soit 34%) étaient détenteurs de la Carte en 2018. Ils sont 545 dont 191 pigistes (35%) en être titulaires en 2019.

 

Toutes les stats : http://www.ccijp.net/article-165-statistiques.html

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher