Lettre ouverte aux candidats aux élections municipales et à leurs soutiens 

  La vie des médias

Lettre ouverte aux candidats aux élections municipales et à leurs soutiens

Le temps des élections est d’abord celui de la démocratie et du débat. Il ne saurait en rien devenir celui de la calomnie. A mesure que le scrutin municipal approche, les attaques envers les médias locaux se multiplient dans le Gard. Si le métier de journaliste ne doit pas échapper à la critique, il est bon de rappeler aux candidats et à leurs soutiens que les journalistes ne sont pas leurs adversaires. A mesure de la publication de leurs articles, analyses et reportages, certains confrères sont suspectés de partisanisme. Chers candidats, faut-il vous rappeler que les faits sont sacrés ?

Qu’une information déplaise est une chose. Que l’on cherche une quelconque responsabilité au messager de cette nouvelle constitue en revanche une attaque inacceptable !

Le Club de la Presse et de la Communication du Gard appelle donc les candidats à ces élections, ainsi que leurs soutiens, au plus élémentaire respect du droit. Pour rappel, les commentaires écrits, photos, ou vidéos publiés sur les réseaux sociaux sont soumis à la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté… de la presse. Autrement dit, les auteurs y contrevenant sont passibles de condamnation pénale en cas de diffamation et d’injure.

Guillaume Mollaret, journaliste. 

Président du Club de la Presse et de la Communication du Gard

 

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher