L’équipe de Vaucluse Matin poursuit sa mobilisation contre la suppression de 40 % de ses effectifs

Le titre Vaucluse Matin, présent depuis 1946 aussi dans certaines parties du Gard rhodanien, a vu son actionnaire, le Crédit mutuel, annoncer en fin d’année un plan d’austérité touchant 40 % de l’effectif du journal, soit 9 postes du 24 salariés. 

Après 6 jours de grève en décembre, ce vendredi les salariés et quelques correspondants du journal ont déployé une banderole sur le Pont d’Avignon. On pouvait y lire : « Le Crédit mutuel veut liquider la presse, #sauvonsvauclusematin ». 

Les manifestants rappellent que « cette mesure entraîne la suppression des pages sports, un désengagement d’Avignon avec la fermeture du centre départemental historique, ainsi qu’un repli sur le nord du Vaucluse, abandonnant le sud. Alors que les négociations avec la direction entrent dans leur dernière ligne droite, l’équipe du journal réaffirme son opposition à ce plan, qui annonce la mort du titre (Groupe Ebra / Crédit Mutuel), présent dans le Vaucluse depuis 1946. » 

Une pétition en ligne a dépassé les 4 000 signatures. 

PARTAGER