Le département du Gard se porte acquéreur du lac de Pises

  La vie de la com

Le Département du Gard vient de se porter acquéreur  du lac des Pises, ce mercredi 12 décembre 2018. Il veut ainsi préserver la biodiversité et la ressource en eau.
Représentant Denis Bouad, Geneviève Blanc, Vice-Présidente déléguée à l’environnement et aux risques naturels, a signé, ce mercredi 12 décembre, l’acte d’achat concernant les 72 hectares d’espaces naturels avoisinants le lac des Pises. Cette signature est le fruit d’un travail partenarial fort entre le Département du Gard et le Parc national des Cévennes pour sécuriser et préserver ce site auquel les Gardoises et les Gardois sont particulièrement attachés.
Cet engagement du Département s’inscrit dans la continuité du Schéma des Espaces Naturels Sensibles (ENS) mais aussi dans l’axe « Tourisme vert » du Schéma du tourisme loisirs et attractivité. Ainsi, l’activité d’agro pastoralisme mise en place par le PNC sera maintenue et ceci en cohérence avec l’action sur les parcelles attenantes.
L’expertise du Département en matière de gestion et d’exploitation des barrages est également mise à profit sur ce territoire. En effet, le Département sera maître d’ouvrage de la réalisation des travaux estimés à 750 000€ avec un co-financement du PNC à hauteur de 350 000€ et une aide de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes « Terres solidaires ».

Protection de la biodiversité

« Cette acquisition n’aurait pu se faire sans une étroite et réelle collaboration entre le Parc national des Cévennes et le Département du Gard. Notre politique de préservation de l’environnement est en parfaite adéquation avec celle conduite par le Président du PNC.
Préserver et valoriser notre environnement est un objectif prioritaire. Notre département est d’ailleurs classé comme le 1er département de France en matière de protection de la biodiversité.
Il est important de protéger notre patrimoine naturel mais il faut aussi le faire connaître et sensibiliser le plus grand nombre. Ce sont là les grandes orientations définies par l’Assemblée départementale à travers le Schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles que nous avons adopté en septembre 2017. Au-delà de la question environnementale, il nous faut travailler les aspects économiques et sociaux résultant de la richesse du patrimoine naturel. Je me félicite d’avoir trouvé en la personne d’Henri Couderc, un partenaire de choix pour perpétuer cette dynamique sur le terrain » explique Denis Bouad, président du Département du Gard.

 « ... Je suis très heureux d’avoir trouvé une écoute attentive auprès du Président Bouad, ce qui nous a permis de mutualiser nos ressources et de répondre aux attentes en matière de sécurité et de pérennité du lac. Nous avons travaillé en confiance avec les équipes du Département et avec l’ambition commune de préserver ce site naturel remarquable. Nul doute que ce dossier augure de nouvelles collaborations fructueuses entre nos deux structures à l’avenir ». conclut Henri Couderc, président du Parc national des Cévennes.

 

 

Autres articles...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher