La rédaction de Midi Libre se dit inquiète (Communiqué)

La Société des Journalistes de Midi Libre, l’Association des cadres Rédaction Midi Libre et le SNJ maison s’inquiètent d’une rentrée qu’ils estiment « perturbée, ponctuée d’interrogations, de flous, de volte-face, et d’inquiétudes » dans un communiqué.

******COMMUNIQUE******

Une rentrée entre flou total et inquiétudes à la rédaction

Indécision, improvisation, restrictions. La rédaction de Midi Libre a-t-elle déjà vécu une rentrée aussi perturbée, ponctuée d’interrogations, de flous, de volte-face, et d’inquiétudes ? Sans doute pas. Aujourd’hui, plusieurs personnes ont repris le travail sans qu’elles connaissent leurs attributions précises, leur lieu de travail, leurs futures équipes. Cette situation de souffrance n’est pas admissible car elle est évidemment porteuse de stress, d’angoisses… alors même que le nouveau directeur général adjoint a indiqué qu’il souhaitait remettre de la sérénité dans les relations sociales, particulièrement à la rédaction.

Hélas, depuis quelques temps certains d’entre nous viennent au travail avec la boule au ventre devant toutes ces incertitudes, tant du côté des cadres que des équipes : affectation non concertée, lettre de mutation reçue pendant les congés d’été sans davantage d’explications, progressions dans la hiérarchie qui vont faire perdre de l’argent au salarié, déclassement des compétences, décisions incompréhensibles… Quel encadrement, quelles équipes veut-on demain ? La situation économique de Midi Libre, que l’on présente comme difficile (mais dans un groupe en très bonne santé financière) n’autorise pas tout… et surtout pas le mépris qui, depuis quelques semaines, s’immisce et se diffuse dans tous les services et rédactions, pourtant mobilisés et à la hauteur lors de cette année particulièrement exigeante.

Depuis le changement à la présidence, on ne sait plus qui fait quoi et qui dirige le navire. Le flou, les inquiétudes portent aussi sur l’éditorial. La seule réponse apportée depuis quelques semaines est celle de la réduction de la pagination, de l’absolue nécessité de respecter les horaires, de limiter les piges et les remplacements (y compris lors de certains arrêts maladie, ce qui est contraire à un accord d’entreprise…) Midi Libre est un journal de la presse quotidienne régionale et il importe qu’il le reste, avec une ambition, un projet éditorial à la hauteur.

Où va ce journal ? Il est urgent que des réponses soient apportées et que le maximum de sérénité revienne.

Montpellier, le 5 septembre 2022

Communiqué SNJ SOJOMIL ET AS CADRES SEPT 2022