Georges Malbrunot vient présenter son livre « Qatar Papers »

  La vie du Club

Le journaliste du Figaro Georges Malbrunot était à Nîmes mardi soir à l’invitation du Club de la presse et de la communication du Gard pour une conférence-débat autour de son dernier livre, Qatar Papers, qu’il signe avec son confrère de Radio France Christian Chesnot.

Devant une cinquantaine de personnes, le journaliste a expliqué la genèse de son enquête sur l’influence de ce petit État du Golfe devenu en quelques années un acteur important des mondes économique, médiatique, sportif et donc religieux. Un État qui finance, via sa fondation Qatar Charity, des projets portés par des association islamiques notamment en Europe.

(Photo TA/CPC30)

« Nous avons reçu au Figaro une clé USB contenant des centaines de documents sur cette fondation », explique le journaliste, qui a mis plus d’un an à traduire les documents et à mener l’enquête qui a abouti à Qatar Papers. Dans ce livre-enquête, Georges Malbrunot et Christian Chesnot montrent que le Qatar « finance un vaste réseau de 140 associations en Europe, Afrique, Asie et en Europe de l’Est », précise le journaliste. Des financements qui passent notamment par la mosquée de la Miséricorde, à Nîmes.

Une mosquée qui, contrairement à « 90 % des cas », d’après le journaliste, « n’est pas liée à la mouvance des Frères musulmans. » Des financements légaux, mais qui, selon Georges Malbrunot, contribuent « à une idéologie pouvant conduire à un accroissement du communautarisme. » Pour Georges Malbrunot, « il faut trouver un financement de l’islam de France. »

Qatar Papers, de Christian Chesnot et Georges Malbrunot, éditions Michel Lafon. 295 pages, 18,95 euros.

Autres articles...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher