Disparition du photographe Pierre Anisset

  La vie des médias

Le photographe Pierre Anisset est mort. Photographe à Midi Libre de 1989 jusqu’au début des années 2000, Pierre Anisset est décédé à l’âge de 72 ans.

Pierre Rivas (membre du Club), qui a été durant de longues années son collègue de travail lui rend ainsi hommage :

“Pierre Anisset était un artiste. Mieux, un poète. Parce que chacune de ses images pouvait vous renvoyer bien au-delà de l’évidence et de la réalité. Vous donnait à réfléchir et à percevoir immédiatement le sens de la vie. Une histoire complexe cristallisée en une toute petite fraction de seconde.
Parce qu’il vient de nous quitter, j’ai devoir d’en parler avec émotion et respect. Emotion pour ses proches, respect pour ce professionnel dont le talent avait été consacré par un prix Visa pour l’image tant convoité par les photographes de presse. C’est cette image qui apparait encore sur sa page Facebook et disait fortement toute la détresse d’une femme de soldat appelé au combat.
Pierre Anisset était un professionnel rigoureux qui s’était vite et bien adapté à son métier de journaliste, à peine sorti de l’uniforme de l’aéronavale dont il gardait de bons souvenirs et une certaine nostalgie. Il ne cherchait jamais à imposer une image au secrétaire de rédaction un peu tatillon que j’étais mais savait à chaque fois donner calmement l’argument qui déterminait le “bon” choix de la photo pour aller avec l’article. Et à chaque fois, c’était pour moi une leçon de photographie. Des leçons qu’il avait su aussi insuffler à son fils Mikaël qui, arrivé très jeune dans la profession, a montré sans tarder un grand talent de photographe et de photographe de presse. Et son père était légitimement fier de lui.
Comme d’autres photographes de presse de ma connaissance, ayant quitté le monde des médias, Pierre Anisset s’était essayé à la peinture avec une réelle créativité et une belle réussite. Quand on est homme d’image, on peut exceller dans tous les domaines qui la subliment. Pour tout ce que j’ai professionnellement partagé avec Pierre Anisset et tout ce que j’ai pu apprendre de lui, je lui devais cet hommage en pensant affectueusement à ses proches et à la tristesse de tous ceux qui, comme moi, ont pu côtoyer ce talent indissociable d’un bel amour de vivre.”

De son côté, son ancienne rédaction de Midi Libre Nîmes salue également “un collègue chaleureux et un photographe de talent. Un mec bien.” Le quotidien régional rappelle : “C’est dans l’armée, précisément dans la marine nationale, en tant que maître principal photographe, que Pierre Anisset, originaire de Carcassonne, avait fait la première partie de sa carrière professionnelle. En 1982, un de ses clichés lui avait permis de remporter le premier prix du concours national Figaro Magazine.”

Pierre Anisset est le père de Mikaël Anisset, lui-même photographe à Midi Libre et membre du Club. A lui, à sa famille, le Club présente ses plus sincères pensées.

Avec ce cliché Pierre Anisset avait été récompensé en 1992 du prix du festival international photoreportage de Perpignan “Visa pour l’image”. Prise le 28 mars 1991, à Toulon, cette photo capte l’émotion d’une femme, retrouvant son compagnon militaire du 2e REI de Nîmes, au retour de la première guerre d’Irak

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher