#Coronavirus : un décret pour les journalistes pigistes

  La vie des médias

Capture-d’écran-2020-04-17-à-20.45.42.png

Un nouveau décret ouvrant droit au chômage partiel pour les journalistes pigistes, mais aussi pour les artistes, techniciens et ouvriers du spectacle vivant a été publié ce matin au Journal officiel. Vous pouvez le trouver ici, et, avant de vous perdre dans le dédale des articles et autres alinéas, reportez-vous directement à l’alinéa 5 de l’article 1.
Il précise, pour les journalistes pigistes, les conditions d’éligibilité. À savoir : avoir bénéficié au minimum de trois bulletins mensuels de pige sur les douze mois civils précédant la date du placement en activité partielle, dont deux dans les quatre mois précédant cette même date, ou qui ont collaboré à la dernière parution dans le cas d’une publication trimestrielle.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041804453&categorieLien=id

Dans un communiqué commun SNJ – SNJ-CGT – CFDT-JOURNALISTES – SGJ-FO, les syndicats rappellent que certaines catégories de journalistes sont particulièrement confrontées à une baisse de leurs commandes :

– Les journalistes pigistes des rédactions sportives et ceux spécialisés dans la culture
– Les photographes
– Les « faux pigistes » qui travaillent postés dans les rédactions
– Les journalistes pigistes avec de multiples et « petites » collaborations.
– Les journalistes pigistes débutants
– Les journalistes pigistes travaillant à l’étranger pour des médias français.

Quelques infos utiles :
– Ce décret ne s’applique pas automatiquement. Vous devez vous signaler auprès de votre service des RH (s’il n’est pas courant, vous pouvez lui transmettre l’article du journal officiel)
– La carte de presse n’est pas exigée pour bénéficier du dispositif

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher