#Confinement Comment bosse… Marie Gervais de VSB Energies nouvelles

  La vie de la com

Trois semaines de confinement, trois semaines que nos membres réinventent leur façon de travailler. Un jour, un membre, un témoignage.

Aujourd’hui, Marie Gervais, responsable communication et relations institutionnelles de VSB Energies nouvelles dont elle est membre du comité de direction.

Marie, travailles-tu normalement ?

La charge de travail sur les trois premières semaines de confinement a été plus intense que trois semaines de travail ordinaires car nous avions des urgences supplémentaires à gérer… Qui plus est à distance car je suis en télétravail.

Concrètement, à quoi te consacres-tu ?

J’ai consacré cette semaine à des tâches de fond dont on se plaint souvent de ne pas avoir le temps de les réaliser. J’ai par exemple mis à jour des fichiers et des bases de données. Je travaille également à la réalisation de plaquettes qui n’existaient pas et que nous créons. C’est un travail que nous menons en interne car les services sur lesquels nous nous appuyons sont plus faciles à joindre. En ce sens, la communication interne est plus fluide parce que les gens sont plus disponibles. Par ailleurs, sur le plan organisationnel, nous avons convoqué davantage de réunions virtuelles de direction afin de maintenir le lien et s’adapter au contexte économique et sanitaire.

Comment as-tu aménagé ton bureau à la maison ?

Je suis parti du bureau avec mon deuxième écran. Sur le plan informatique, la configuration est quasiment identique à celle que j’ai dans nos locaux. Je travaille dans ma salle à manger car je n’ai pas d’espace privatisable.

Comment se passe la cohabitation avec la famille ?

Ca se passe bien et je dirais même de mieux en mieux car mes deux enfants sont autonomes et travaillent dans leurs chambres sans que nous ayons à partager le salon.

Travailler chez toi, c’est facile ?

Je n’avais jamais pratiqué le télétravail avant… J’aime le contact avec les équipes. Du coup, ce home office forcé me confirme ce que je pensais déjà : je ne suis pas faite pour ça sur la durée ! Malgré tout, on découvre une manière de gérer la communication interne qui est intéressante. Par exemple, avec la centaine de collaborateurs répartis partout en France, nous avons mis en place une réunion hebdomadaire. C’est paradoxal de se dire que l’on créé plus de communication interne avec cette réunion hebdomadaire que ce qu’on le fait d’ordinaire.  Ce qui est certain, c’est qu’en termes de communication interne, nous ressortirons peut-être de ces événements avec des outils inédits.

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher