#Confinement Comment bosse… Erik Antolin

  La vie du Club

Huit jours que le confinement a été décrété. Huit jours de chômage partiel pour les uns et de continuité d’activité pour d’autres.

Un jour, un membre, un témoignage. Aujourd’hui Erik Antolin, chargé de communication du Festival Itinérances (Cinéma) et vice-président du Club.

Le Festival Itinérances aurait dû démarré le 20 mars à Alès… Et patatras le festival est annulé pour cause de confinement… C’est une année de travail qui part en fumée. Comment vas-tu ?

C’est très étrange. Ce festival, c’est ce pour quoi on travaille toute l’année. C’est comme un train lancé à pleine vitesse qu’on arrête brusquement. Ce n’est pas joyeux mais… voyons le bon côté des choses nous ne sommes pas malades.

Es-tu au chômage partiel ?

Pas du tout ! Annuler un festival, c’est en fait beaucoup de travail. Il a fallu faire un point sur l’ensemble des dépenses engagées, appeler tout les gens qui devaient participer au festival. Il faut payer nos prestataires même si nous n’avons pas les recette billetteries escomptées. Il a fallu aussi se remobiliser pour voir ce que l’on pourra proposer quand le confinement sera terminé. Parce qu’il va finir un jour ! (Rires) Nous allons essayer de monter des collaborations avec des salles de cinéma ou avec des festivals amis. On essaye de structurer tout cela pour garder le lien avec notre public. On enverra par exemple demain (jeudi) une newsletter avec les informations sur : comment regarder des films gratuitement sur des plateformes légales depuis chez soi.

Tu as le temps de regarder des films ou pas, malgré tout ?

J’avoue ! J’en profite pour me rattraper sur les blockbusters que je n’ai pas eu le temps de voir au cinéma… mais j’en ai pas vu un seul de bien !

Tu tiens une chronique “C’est quoi ton tee-shirt ?” sur les radios RGO et Raje. Une question que tu poses d’ordinaire dans des concerts. Comment fais-tu pour la maintenir ?

J’ai récupéré un enregistreur Zoom que je branche sur mon ordinateur via Skype… Et je demande : “C’est quoi ton tee-shirt de confinement ?!”

 

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher