#Confinement Comment bosse… Éric Agrinier, Pompier du Gard

  La vie du Club

Eric Agrinier

Photo d’archive ! Car bien sûr Eric respecte les gestes barrière. En plus, il ne faisait pas beau à Nîmes aujourd’hui 🙂

 

Quinze jours que le confinement a été décrété. Quinze jours de chômage partiel pour les uns et de continuité d’activité pour d’autres.

Un jour, un membre, un témoignage. Aujourd’hui, Éric Agrinier, commandant des pompiers du SDIS 30 et chef de la communication.

À quoi ressemble le quotidien confiné d’un chargé de communication des pompiers ?

Justement je ne suis pas confiné, sauf évidemment lorsque je suis en repos chez moi. Sinon, je suis sur le pont. Au quotidien, nous avons modifié beaucoup de process à l’intérieur du service départemental. Nous avons des procédures strictes pour protéger toutes les équipes du service départemental. Notre service ne peut évidemment pas s’arrêter, donc, nous devons à tout prix éviter d’avoir des malades afin de continuer à assurer les secours. On a une cellule médicale qui suit le personnel potentiellement touché, qui les conseille et prend des mesures en cas de maladies.

Vos missions ont-elles évolué en cette période de coronavirus ?

Depuis le confinement, on a eu une chute de l’activité opérationnelle. Moins de circulation, moins d’activités des citoyens… On l’a mesuré : – 30 %. On est à un ratio de 110 opérations par jour au lieu des 150/160 habituelles. Parmi les 110 interventions, il y en a liées au Covid 19 et au transport des malades. Dans ce cadre, on intervient avec des procédures strictes de protection.

Pas de problème de stock ?

On est en tension, mais nous avons créé une grosse cellule logistique pour multiplier les fournisseurs. On ne peut pas se permettre d’intervenir sans protection. Mais il faut savoir que les pompiers interviennent toute l’année sur des cas de maladies infectieuses. Donc, nous avons ce qu’il faut.

En tant que Chef du Groupement Citoyenneté-Volontariat-Communication, vous êtes amenés à coordonner des équipes. Certaines sont-elles en télétravail ?

Oui. On a développé des visioconférences pour les réunions. On maintient un lien permanent avec toutes les unités territoriales pour répondre de manière rapide et coordonnée. Les services administratifs, financiers et logistiques sont en télétravail. Ça, c’est vraiment nouveau ! Mais notre ADN est de s’adapter. Donc, nous sommes habitués.

Un message à faire passer ?

Que les citoyens ne s’inquiètent pas, les pompiers sont opérationnels, les effectifs sont au complet !

 

PS : Salut amical à Jean-Claude Skaff et Cathy Grelut, du service communication du SDIS 30 également membres du Club

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher