Atelier du club : une bonne approche de la gestion d’une crise

  La vie du Club

Pour bien gérer une crise, il faut l’anticiper… et donc avoir mis des outils de veille qui fonctionnent comme autant de signaux d’alerte. Un premier conseil que donnait Agnès Miclo, coach free lance, lors de l’atelier du Club de la presse et de la communication du Gard, ce jeudi à la Chambre de commerce et d’industrie à Nîmes.
Dans un schéma de crise choisir le silence se révèle comme la plus mauvaise des solutions. Témoin Volkswagen qui a mis quatorze jours pour reconnaître qu’un logiciel truqueur avait été installé pour limiter l’affichage du taux de gaz polluant. Donc, il faut communiquer vite et parfois ne pas hésiter à reconnaître ses erreurs. Autre exemple. Lidl qui après l’émission d’Elise Lucet n’a pas hésité à faire son mea culpa suite au mauvais traitement infligé à un salarié.
« Pour tenter d’enrayer la crise, cette communication doit contenir le message essentiel », poursuit Agnès Miclo qui ajoute : « Ce message doit être aussi  être diffusé en interne. La cellule de crise doit aussi mettre en place une stratégie de réponse pour les différents intervenants amenés à prendre la parole ».
La matinée se terminait par des mises en situation. Les participants à l’atelier étant, eux même, amenés à réagir face à différents types de crise. Un atelier entre pédagogie et pratique…super bien mené.
Prochain rendez-vous :
– Pot du club : 7 décembre 12h au Vatel. Inscription.
– Pot du club ; 4 janvier, 12h au Cluster de Marguerittes. Inscription
– Atelier Media training en janvier (Date et lieu à fixer)

 

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher