André-Philippe Arowas : la radio pour vocation !

  La vie des médias

Dans un livre paru aux éditions de l’Enclave, André-Philippe Arowas raconte son parcours « radiophonique ». Un parcours qui a débuté dès l’âge de onze ans dans l’atelier de sa couturière de mère où la radio fonctionnait en permanence. Très tôt André-Philippe travaille sa diction. Il s’entraîne dans sa chambre en « récitant » des textes publicitaires. Sa mère intriguée lui demande ce qu’il fait. « J’apprends mon futur métier », répond-il.
Son premier vrai enregistrement sur un magnétophone à bande prêté par une amie constitue le vrai déclic. Il prend ensuite des cours de diction et d’art dramatique au Conservatoire de Nîmes…avec l’ambition de devenir animateur de radio tout en rêvant au métier de journaliste.  Tout en étant surveillant, il tient ainsi une rubrique cinéma dans une radio, participe à des spectacles pour le théâtre et effectue des piges pour le Provençal.
Après son service militaire de 18 mois en Algérie, il effectue ses vrais débuts à Radio-Andorre. Le début d’une longue histoire radiophonique. Après l’ORTF à l’âge de 18 ans, Radio-Andorre, Sud radio, Fr3 Radio, France Bleu… constituent autant d’étapes de la longue carrière d’André-Philippe qui est aussi le fondateur de la radio libre Radio Soleil Méditerranée. Toute une vie de radio, racontée, dans les moindres détails avec humour.

(1) « La radio pour vocation », 126 pages, 20 euros, éditions de l’Enclave

Récemment...
Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher