Le métier de journaliste recouvre une très grande diversité de fonctions : chef de rubrique, rédacteur en chef, grand reporter, JRI…

Le statut de journaliste professionnel est attribué à celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée, l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs publications publications quotidiennes ou périodiques, dans une ou plusieurs agences de presse, à la radio, à la télévision ou sur le web et qui en tire le principal de ses ressources. Ce statut donne droit à la carte de presse qui est délivrée et renouvelée annuellement par la commission de la carte d’identité des journalistes professionnels.

Rédacteur

Le rédacteur de presse écrite peut exercer son métier dans différents supports: quotidien ou hebdomadaire nationaux, régionaux ou locaux.
Le travail de ce journaliste commence par la collecte de l’information. Ensuite, il rédige son article. Certains rédacteurs sont généralistes, d’autres se spécialisent dans le cinéma, le sport, l’économie
Dépêche, enquête, reportage, interview… Quelle que soit la forme du papier, le rédacteur de presse a pour objectif de recueillir des informations sur un fait d’actualité et de les assembler dans un article pour les transmettre à ses lecteurs.

Secrétaire de rédaction

En presse écrite, le secrétaire de rédaction est un journaliste dont la fonction n’est pas de recueillir l’information mais de travailler à sa lisibilité.
Sous l’autorité du rédacteur en chef, le secrétaire de rédaction (SR, dans le jargon professionnel) est responsable de la réalisation du journal, de la collecte des documents rédactionnels jusqu’au bouclage. Il assure le lien entre la rédaction et la fabrication du journal : il relit, corrige les articles, retravaille les titres et chapeaux, choisit l’iconographie, rédige les légendes, veille également aux délais de bouclage.

Photographe de presse

A l’affût de l’actualité, le photographe de presse a un rôle d’information très similaire à celui du journaliste, puisqu’il a la lourde tâche d’illustrer les événements couverts par le journaliste.
A l’affût de « l’actu chaude », le photographe de presse a un rôle d’information très similaire à celui du journaliste-rédacteur, c’est un photojournaliste puisqu’il a la mission d’illustrer les événements couverts par son confrère (événements sportifs, élections, faits divers, mouvements sociaux, meetings politiques, festivals…).

Journaliste reporter d’image (JRI)

Journaliste de terrain par excellence, le journaliste reporter d’images (JRI) est spécialisé dans la réalisation de reportages pour la télévision, les agences de presse audiovisuelles, les sociétés de production.
Caméra à l’épaule, il enregistre les images et le son grâce à sa caméra, et mène des interviews.
Avant le tournage, ce journaliste prépare son sujet, appelle les personnes à interroger, mène une enquête préalable pour que son reportage soit pertinent… Une fois les images tournées, il lui faut encore les monter, c’est-à-dire choisir les plans intéressants, couper des séquences et rédiger un commentaire audio.

Journaliste radio

Dans une station de radio, plusieurs catégories de journalistes cohabitent.
Il y a les reporters, qui vont sur le terrain recueillir l’information, les chroniqueurs, qui conçoivent et présentent leurs chroniques, les “flash-men”, qui préparent et présentent les journaux d’actualité. Sans oublier les animateurs… qui animent les émissions.
Tous travaillent aux côtés des techniciens, indispensables au bon fonctionnement de l’antenne.
Chaque émission est calibrée à la seconde près : en radio, le rapport au temps est particulier et ne laisse aucune place à l’improvisation !

.

Journaliste web

Le journaliste Web travaille pour des médias numériques. Il alimente les sites Internet en contenus éditoriaux : textes, photos, vidéos, sons.
Le journaliste web écrit et met à jour en temps réel des articles et des brèves. Il peut y intégrer différentes sources de clics telles que des liens hypertextes, des vidéos, des images, du son… Il participe à la rédaction de newsletters envoyés aux abonnés, réagit aux avis et commentaires. Il réalise par ailleurs une veille technologique sur des blogs et sites influents afin de proposer des sujets en fonction des besoins et interrogations des lecteurs.

Devenir Journaliste : les formations nécessaires

Si aucune formation précise n’est requise pour exercer légalement le métier de journaliste, dans les faits, la convention collective nationale des journalistes recommande fortement l’obtention d’un diplôme dans les écoles ou universités reconnues par la profession qui sont au nombre de 13.
L’entrée dans ces écoles intervient près le bac.La durée des études est de 2 à 5 ans dans une école de journalisme reconnue par la profession.

.

– Le Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris.
– L’École supérieure de journalisme (ESJ) de Montpellier.
– L’Institut pratique de journalisme (IPJ) de Paris.
– L’École de journalisme de Toulouse (EJT).
– L’école de journalisme  (ESJ) de Lille

L’entrée sur concours est extrêmement sélective. Les candidats admis ont généralement un niveau bac + 5 même si l’admission débute à niveau bac + 2.

-Les écoles en facultés
– Le master Journalisme de Sciences Po Paris.
– L’École de journalisme et de communication de Marseille, Aix-Marseille-II.
– Le Centre universitaire d’enseignement du journalisme de Strasbourg-III.
– L’École des hautes études en sciences de l’information et de la communication de Paris-IV.
– L’Institut de la communication et des médias d’Échirolles-Grenoble-I.
– L’Institut français de presse.
– L’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine.

Les IUT :

– L’IUT de Lannion.
– L’IUT de Tours.

Nous contacter

Saisir un texte et appuyer sur Entrée pour rechercher